En 2008, un portrait fut acquis pour la pièce Biedermeier grâce à des fonds privés. Le tableau mesurant 125 x 155 cm montre le conseiller à la chancellerie et membre du conseil municipal d’Aix-la-Chapelle Johann Wilhelm Janssen (1799-1868) et sa famille. L’œuvre date de 1843 et fut réalisée par Clemens Bewer, né à Aix-la-Chapelle en 1820, peintre historique et portraitiste sollicité qui enseignait d’autre part à l’Académie des arts de Dusseldorf.

Ce portrait de groupe en pied montre la famille Janssen sur la terrasse de leur demeure, à côté de l’escalier de style classique, enlacé par la vigne. Johann Janssen est entouré de sa seconde épouse Magdalena Flemming (1800-1880), de leurs quatre enfants ainsi que des deux fils issus du premier mariage. La famille est réunie dans la tendresse et l’harmonie. Le père de famille s’appuye nonchalemment à un parapet en pierres. Il tient son second fils Josef par la main tandis que l’aîné Max, situé à gauche, fixe avec fierté le contemplateur et ouvre ainsi le portrait de famille.

La maîtresse de maison est assise au centre sur une chaise au piètement tourné. Elle porte une robe de soie mauve dont le décolleté est garni d’un col fin de dentelle. De sa main droite, elle tient le bras de son enfant le plus jeune, Mathilde, âgée de quatre ans. Celle-ci porte une robe bleu clair, couleur à la mode à l’époque. Auprès de la mère et de la petite fille se trouve également le plus jeune fils, Adolf, assis sur un petit banc. Le portrait se ferme à droite sur les deux fils issus du premier mariage, Carl et Wilhelm-Leopold, assis à une petite table.

Le père surplombe le groupe. Cette position illustre la place du père dans la famille à l’époque Biedermeier. Il représente le lien avec le monde extérieur et confronte le contemplateur de son regard. L’épouse et mère se trouve au centre du tableau, c’est à dire de la famille et reflète ainsi le rôle des femmes : sa tâche principale consiste à veiller à un foyer agréable pour son mari et ses enfants.

Il s’agit d’un tableau d’une grande valeur picturale. Le pinceau est précis et fin, les couleurs vivement affranchies. Au-delà des effets délicats des coloris, la mise en scène de la lumière particulièrement réussie fait de ce portrait de famille une œuvre picturale des années 1830 de grand intérêt artistique.